[Chronique] e-DYLIQUE de Hope TIEFENBRUNNER

photo--eDylique

 

e-dylique

e-DYLIQUE

Auteure : Hope Tiefenbrunner

Éditeur : MxM Bookmark

Date de parution : 28 Novembre 2018

Pitch : Eliott a rencontré Raphaël par le biais d’un site Internet, une aventure qui devrait être sans lendemain, surtout lorsque son ex-compagnon réapparaît dans sa vie et qu’un nouveau boulot se présente. Malgré l’envie, il chasse donc Raphaël de ses pensées, sauf que la vie lui réserve une surprise de taille : non seulement son nouveau patron n’est autre que Raphaël, mais celui-ci ne tient absolument pas à le laisser lui échapper, et ce n’est ni une relation patron-employé ni un ex sur le retour qui l’arrêteront. Oh que non ! Comment Eliott va-t-il s’en sortir ? Qui va-t-il choisir ?

[Service presse] Je remercie MxM Bookmark pour leur confiance.

 

divider2bis

 

e-Dylique est le nouveau roman de Hope Tiefenbrunner, il vient tout juste de sortir en format numérique et paraîtra en broché en janvier. Et bien sûr, il est #FrenchTouch !

 

résumé2

 

Eliott et Raphaël se sont rencontrés par le biais d’un site de rencontre, mais pas n’importe quel site. e-Dylique est réservé à l’élite, c’est aussi un site proposant exclusivement des rencontres « sans lendemain ». Un concept qui a séduit Eliott et Raphaël. Pour cause, les deux hommes viennent de passer un long moment ensemble dans un hôtel de luxe. Sauf que, voilà le « moment » arrivé à sa fin et Eliott prend la poudre d’escampette pendant que son amant dort encore.

Le jeune homme n’est pas doué pour les adieux ; et puis… surtout… Eliott a bénéficié d’un petit passe-droit pour pouvoir s’inscrire sur e-Dylique.

En bref : ils se sont bien amusés, mais tout a malheureusement une fin.

Eliott atterrit violemment dans le monde réel après sa petite escapade, réveillé chez lui par sa meilleure amie, Anne. Une vraie petite tornade. Drôle mais affectueuse. Et si Anne fait ainsi irruption chez Eliott, c’est parce que le jeune homme — épuisé — ne s’est pas présenté à son travail. Un travail qu’Eliott n’aime pas beaucoup. Enfin, c’est surtout son supérieur qu’il n’aime pas. Mais les deux vont de paire.

Eliott raconte son aventure à Anne et regrette de ne pas avoir laissé son numéro au bellâtre dont il n’a que le prénom. Raphaël.

Quelque part, ailleurs dans la Capitale, Raphaël tient approximativement le même discours à son meilleur ami. Deux hommes qui ont réussis et pourtant, deux hommes restaient de grands joueurs, de grands geeks. Une amitié aussi haute en couleur que celle entre Eliott et Anne. Mais même s’il ne manque pas d’occupations, Raphaël ne cesse de repenser à ce mystérieux partenaire.

Voilà deux hommes qui partagent un même désir, se revoir. Mais alors qu’ils essaient par tous les moyens de se retrouver, la vie d’Eliott prend deux tournants inattendus. Il y a d’abord Hugo, son ex petit ami, qui étonnamment souhaite revenir dans sa vie. Hugo, qu’Eliott n’a jamais vraiment oublié. Et ce nouveau job alléchant que lui propose un ami.

Et justement, ce job…

Le hasard se montre parfois très joueur… autant pour Eliott que pour Raphaël. Car ce n’est autre que pour la société de Raphaël qu’Eliott vient d’être embaucher !

Une chance ? Oui et non. Parce qu’Eliott, malgré son envie de revoir le bellâtre de l’hôtel, a doucement commencé à renouer avec Hugo.

Donc, affaire classée ? Pas vraiment. Parce que l’attirance entre les deux homme ne s’est pas tarie, loin de là. Et aussi parce que Raphaël va se montrer d’une ténacité affolante. Le patron est bien décidé à ne pas laisser filer l’épatant jeune homme de l’hôtel… et pour être tenace, Raphaël l’est sacrément !

 

Avis2

 

Si ça ressemble à un triangle amoureux, si ça en a le gout, la texture et l’odeur… c’est bien parce que, de toute évidence, il s’agit bien là d’un triangle amoureux.

Mais ne fuyez pas !

Ce roman reste une lecture plus qu’agréable. Les amitiés sont cocasses et pleines de nuances et l’histoire, si elle tourne autour d’Eliott et Raphaël, est bien plus riche grâce à tout un joyeux « bordel ».

Chaque personnage semble avoir son mot à dire sur Eliott et Raphaël. Les amitiés ont vraiment de l’intérêt, elles m’ont fait passer un bon moment de lecture. Exit la frustration du triangle amoureux, c’est beaucoup trop sexy et drôle pour s’y focaliser.

Et puis, si je dois être honnête, quand parfois Eliott m’insupportais, c’est arrivé, il se rachetait bien. Du coup, difficile, très difficile de le détester. Même Hugo est au fond loin d’être aussi antipathique qu’on pourrait le croire !

Hope Tiefenbrunner tient toute la longueur de son roman sans qu’il ne devienne contrariant ou exaspérant. Les sentiments du lecteur oscillent, mais d’un sens comme dans l’autre ne dépassent jamais la « ligne rouge ».

 

En bref ? Un triangle amoureux qui m’a tenu en haleine sans jamais me lasser, parce que les personnages sont attachants et que tout ce beau monde, autour des personnages principaux, est surprenant. Autant que peut l’être Raphaël, dont la patience n’a quasiment pas eu de limite — quasiment. Et s’il dépasse un peu les limites, je veux bien quand même le même patron 😉

signature

 

 

 

⭐⭐⭐⭐,5
BONNE LECTURE

divider2bis

 

NOTE GLOBALE ⭐⭐⭐⭐,5

• Histoire ? ⭐⭐⭐⭐

• Originalité ? ⭐⭐⭐⭐

• Personnages ? ⭐⭐⭐⭐⭐

• Addictif ? ⭐⭐⭐⭐⭐

Publicités

2 réflexions sur “[Chronique] e-DYLIQUE de Hope TIEFENBRUNNER

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s