[Chronique] KINGDOM T1 de T.M. FRAZIER

King

KING

Auteure : T.M. FRAZIER

Éditeur : Hugo – New Romance

Genre : dark romance

Date de parution : 18 octobre 2018

Pitch : King n’est pas vraiment le genre d’homme auprès de qui on cherche refuge. Chef d’un gang qui participe à toutes sortes de trafics, il a la surprise de trouver dans sa maison, lors d’une fête, une parfaite inconnue.
Elle se fait appeler Doe, un surnom car elle est amnésique et ne connaît pas sa vraie identité. Elle vit aussi dans la rue et risque que sa vie quotidiennement. Comme ce jour où elle s’introduit chez KIng. A ses risques et périls.
Malgré tout, elle est attirée par King comme un papillon par une flamme. Si c’est un homme brutal, violent d’habitude, il est aussi touché par Doe et son histoire. Mais qui est Doe exactement ? Son passé ne risque-t-il pas de ressurgir un jour ? King prend un risque s’il s’attache à elle mais n’est-il pas déjà trop tard ?

 

Book2

 

Il faut savoir que je rêvais de cette VF depuis très longtemps. Ayant lu la VO je comprends l’étonnement éprouvé par certaines lectrices quant au contenu. KINGDOM est une dark romance, une vraie ; où il ne suffit pas au personnage masculin d’afficher ici ou là un petit sourire sardonique et/ou d’avoir un comportement pseudo-rebelle pour faire de lui un mauvais garçon. Aussi, ici, comme dans beaucoup d’autres livres qui répondent aux véritables codes du genre, le contenu peut-être perçu comme brutal et parfois même, choquant. D’où cette courte entrée en matière, pour vous avertir qu’il y a dans les tomes de KINGDOM un langage cru et vulgaire et que certains passages de sexe ou encore de violence peuvent heurter les plus sensibles.

 

∴ Mon résumé ∴

 

Doe est amnésique, d’où le surnom. La jeune femme, à la rue, ne se souvient ni de son passé ni de qui elle est. Alors Doe, désœuvrée, cherche à survivre comme elle peut. C’est ainsi qu’elle va se retrouver chez King lors d’une soirée aussi peu recommandable que les individus qui s’y regroupent.

King est un « very bad guy », chef de gang, sans pitié, trafiquant, mais l’homme jugé intransperçable au premier abord va pourtant être intrigué par la jeune femme.

Certes, Doe est amnésique, mais pas bête — ou, peut-être, son jugement est-il simplement altéré par la situation… Elle sait l’homme qui se rapproche d’elle dangereux. Seulement Doe est à la recherche d’un toit et d’une protection, ce que… King peut lui apporter ?

 

Book2

 

∴ Mon avis ∴

 

Je préviens, toute objectivité gardée, j’ai rencontré l’auteure et ses personnages en VO il y a un moment, lorsque j’étais dans une phase où je dévorais dark romance sur dark romance. Je savais donc parfaitement, à ce moment-là, vers quelle lecture je me dirigeais. Et aujourd’hui encore.

Ceci dit, l’expérience King en VF a été complètement autre. Mais pas en mal.

Il est vrai que d’où nous sommes, et en français, s’imprégner de l’univers est plus compliqué. Mais si l’auteure a choisi d’introduire le personnage de King en nous le présentant à douze ans, dans cette misère à laquelle il est confronté, ce n’est pas pour rien. On y découvre un enfant dur, qui a visiblement déjà glissé du mauvais côté. Et qui tient un discours disproportionné, diront certains, mais un discours nécessaire afin que l’on s’attache à lui et à son nouvel ami Preppy.

Le jeune homme qu’il devient ne surprend pas le lecteur. Alors que King sort de prison, il est un homme qu’il faudrait fuir mais vers qui Doe -qui ne sait d’où elle vient, ni où elle va, qui simplement et pour le moment survit- va être attirée.

Doe est le personnage le plus surprenant. Comme elle ne sait pas qui elle est, Doe est presque indéfinissable et il est difficile de comprendre ses réactions – surtout vis à vis de King. Mais si on ne la comprend pas, c’est parce qu’elle ne se comprend peut-être pas elle-même. Pas encore. Sauf que le personnage va se découvrir (notez que je n’ai pas utilisé redécouvrir) et s’affirmer. Ce pourquoi j’ai a-do-ré le personnage de Doe, et il fallait bien ça face au mur King.

King qui, toujours selon les codes du genre, n’est pas tout noir. Quoique noir, sombre et violent, il le reste. Là réside toute la différence qui fait de cette histoire une vraie dark romance. J’ai été saisie par bien plus de détails qui font de King ce qu’il est dans cette VF, et j’ai tout particulièrement affectionné ces moments.

Narrativement parlant, le rythme est assez élevé. L’auteure a une certaine vélocité, je ne dirais pas que le récit est précipité mais la plume de T.M. FRAZIER va souvent droit au but. Cela peut surprendre. D’un point de vue plus personnel, j’ai toujours trouvé que le genre s’y prêtait totalement. J’aime cet enchaînement d’événements car les personnages et leurs situations doivent être confrontés à ce rythme – sinon ils se poseraient trop (encore plus) de questions. Et Dieu sait que cette histoire est parfois dure et que l’auteure est maligne et cruelle et…

Bref ! Mon coup de cœur pour cette série est confirmé. J’ai aimé retrouver les personnages. C’est vrai que la violence et la vulgarité prennent une dimension étrangement plus perturbante en français mais cela ne me dérange pas, je suis plutôt ouverte d’esprit et bon public. Alors, oui, j’ai apprécié cette lecture. Tant, que j’ai tout de suite entamé le tome 2. Après cette fin, même si je savais à quoi m’en tenir, je voulais vraiment retrouver ce qui suivrait…

signature

 

 

 

❤❤❤❤❤
COUP DE CŒUR

Book2

 

NOTE GLOBALE ❤❤❤❤❤

• Histoire ? ⭐⭐⭐⭐⭐

• Originalité ? ❤❤❤❤❤

• Personnages ? ❤❤❤❤❤

• Addictif ? ⭐⭐⭐⭐⭐

Publicités

3 réflexions sur “[Chronique] KINGDOM T1 de T.M. FRAZIER

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s