[Chronique] Désirs Défendus de F.V. Estyer

photo--1desirsdefenduspng

 

desirs-defendus

Désirs Défendus

Auteure : F.V. Estyer

Éditeur : Hugo – Poche

Date de parution : 13 Juin 2019

Pitch : Depuis ce jour d’été qui a fait basculer son monde, James part à la dérive. Son travail est la seule chose qui l’empêche de sombrer : professeur d’anglais dans le supérieur, l’enseignement est sa vocation. Mais quand il croise les yeux vert sombre de Noah le jour de la rentrée, et perçoit la détresse qui émane du jeune homme, il comprend immédiatement que cette année, les choses seront différentes. Car jamais encore il n’avait désiré un étudiant… Prendra-t-il, par amour, le risque de transgresser les interdits ?

Poche – 522 Pages – 8,50€ – Acheter en ligne

[Service presse] Je remercie une fois encore Hugo&Cie pour l’envoi de ce livre.

 

 

Bonjour,

Aujourd’hui je vous parle de la première romance gay publiée chez Hugo Poche, et qui -ô joie- est un roman de F.V. Estyer. De cette auteure j’avais apprécié Rebel Love mais surtout, énormément aimé Blessures muettes. J’étais très heureuse de la retrouver et ce nouveau rendez-vous, vous aller le voir, ne m’a pas déçue. Ce nouveau roman s’intitule Désirs défendus et est donc publié en format poche chez Hugo Roman.

C’est grâce au concours « Au masculin » sur Fyctia que l’auteure est repérée par les éditeurs de la plateforme.

 

∴ Mon résumé ∴

 

James vient d’essuyer une nouvelle trahison de son petit ami. Blessé, anéanti par cette tromperie, il rompt avec ce dernier. Mais la douleur le poursuit, et c’est le cœur à vif qu’il entame la reprise de son travail.

James est professeur d’Anglais. Une véritable vocation. James aime enseigner et s’investit énormément dans le but d’aider ses élèves. Particulièrement réceptif et à l’écoute, il est parfois une épaule pour ces derniers. Mais pas pour Noah.

L’élève, qui visiblement à des ennuis, reste obstinément fermé.

Mais plus l’étudiant se mure dans le silence, plus il intrigue James, et ce bien au delà de ce qui est raisonnable…

 

Desirsdef1

Un professeur. Un étudiant. Une histoire interdite.

 

 

∴ Mon avis ∴

 

Avant toutes choses, avant que certain.e.s ne prennent trop précipitamment la fuite, il faut que je vous éclaire un peu sur cette relation prof/élève : l’histoire se déroule dans le cadre de l’enseignement supérieur, où les élèves sont -même si assez récemment majeurs- des adultes.

 

Une première moitié de roman où l’auteure nous divertit, mettant en place tout ce que le résumé de dit pas. Et 😱💔. Mon petit cœur s’est brisé plusieurs fois. Autant pour James que pour Noah. Deux personnages qui vous feront craquer, l’un plus doux, l’autre plus sombre, mais en souffrance tous les deux.

J’ai dit que l’auteure nous divertissait et cela demande quelques explications. En effet, je dois vous avertir que si cette homoromance n’est pas la plus soft – je parle bien entendu de sexe, mais pas que. Il est préférable d’être un minimum avertis ou déjà amateurs. Néanmoins… pour une première lecture du genre, si c’est le cas, elle est porteuse d’un message fort et pourrait vous plaire.


Passé cette première partie de roman, le tournant tant attendu arrive. Ou presque. J’ai eu un peu de mal à m’approprier totalement les personnages dans cette partie de l’histoire, James et Noah sont, certes, attachants et excusés, mais le dilemme « on cède » « on ne peut pas » peut paraître parfois un tantinet répétitif.
Les personnages font face à plusieurs cas de conscience, et même si je ne peux pas dévoiler toute l’ampleur de leur dilemme, on les comprend.

Les 200-150 dernières pages, par contre, ont vraiment su me toucher. L’histoire est beaucoup plus bouleversante qu’il n’y parait, ajoutez à cela que James est un personnage très très empathe, je peux vous dire que j’ai doublement souffert de la situation. Une bonne souffrance, toutefois. De celles qui nous font tourner les pages.

 

L’annonce de cette parution m’avait fait sauter de joie (pour de vrai), aussi, j’attendais beaucoup de cette nouvelle rencontre avec l’auteure. F.V Estyer ne m’a pas déçue, j’ai beaucoup aimé ce roman et ses personnages.

Brillant mélange de romance et de faits de société, de sensibilité et d’épreuve, cette première romance gay à paraître chez Hugo Poche est à lire !

Tenté.e.s ?

 

∴ La plus grande qualité de ce roman

Une homoromance bouleversante et touchante.

∴ Ce qui a pu m’ennuyer

L’effet yoyo entre les personnages, un peu, et le fait que mon cœur appartienne déjà à un autre Noah (Blessures muettes, de la même auteure) 🤗🤭.

 

Merci encore à Hugo&Cie et Fyctia pour l’envoi de ce livre.

👬 Merci d’élargir ainsi nos lectures, d’avoir profité de ce beau mois des fiertés pour lancer ce roman. J’avais déjà apprécié l’ouverture d’esprit de la ME en publiant la série Les insurgés de Elle Kennedy chez NewRomance ou encore le partage de l’excellent Autoboyaugraphie chez NewWay. J’espère avoir le plaisir de voir d’autres homoromances enrichir encore les parutions, je serai au rendez-vous.

signature

 

 

 

TRÈS BONNE LECTURE

NOTE GLOBALE ⭐⭐⭐⭐,25

• Histoire ? ⭐⭐⭐⭐

• Originalité ? ⭐⭐⭐⭐

• Personnages ? ⭐⭐⭐⭐⭐

• Addictif ? ⭐⭐⭐⭐

Publicités

Une réflexion sur “[Chronique] Désirs Défendus de F.V. Estyer

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s